lundi 26 septembre 2016

C'est Lundi ! Que Lisez-vous ?

Hello les amis !

Ca fait un petit moment que je n’avais pas posté de Lundi Lecture et je m’en excuse, j’avoue ne pas avoir trouver le temps en ce moment. Mais je vais tenter d’être un peu plus régulière que cela !

Côté lecture, je n’ai pas chômer ce mois-ci ! C’est assez drôle de voir que c’est toujours au mois de Septembre que je lis le plus de livres. J’ai d’ailleurs atteint le but que je m’étais fixée, j’ai dépassé les 50 livres lus cette année !

Je suis donc en pleine lecture de Une Etude en Rouge écrit par le très célèbre Sir Conan Doyle ! Etant une très grande fan du personnage et de l’univers, je ne pouvais pas ne pas les lire. En tout cas, je vous le conseille vivement parce que personnellement, j’adore !


Et vous, que lisez-vous ?


samedi 24 septembre 2016

Présentation de ma Lecture en cours

Une Etude en rouge, Le Signe des 4
de Sir Conan Doyle

Titre: Une Etude en rouge, Le Signe des 4
Auteur: Sir Conan Doyle
Maison d'Edition: ClubNeo
Date de sortie: 1988

Une étude en rouge : Un américain du nom de Enoch J. Drebber a été assassiné et la police n'a d'autre indice qu'un mot tracé avec du sang sur le mur mais Sherlock Holmes, aidé de son ami et complice, le Dr Watson, va plus loin dans ses déductions.

Le signe des quatre : Le 3 décembre 1878, à son retour des Indes, le capitaine Morstan disparaît sans laisser de trace. Le 4 mai 1882, un inconnu envoie à sa fille une perle d'une valeur inestimable. Désormais, chaque année à la même date, la jeune fille reçoit une perle identique. Le 7 juillet 1888, l'inconnu fixe enfin rendez-vous à Mary Morstan, le soir même, à sept heures. Inquiète, la jeune fille demande à Sherlock Holmes de l'accompagner. Celui-ci accepte. "Simple affaire de routine", pense-t-il. Il ignorait toutefois qu'il avait rendez-vous avec un mort.


Le Paris des Merveilles, Le Royaume Immobile, Pierre Pevel

"-Tout sonne mieux en latin. A croire qu'ils ne s'exprimaient qu'avec des proverbes et des devises, sous Cicéron.
- Je pense que c'est la toge qui fait ça. Quand on a les mollets à l'air, on a tout intérêt à donner dans le sentencieux si on veut être pris au sérieux."

Couverture de Le Paris des Merveilles, Tome 3 : Le Royaume Immobile

Résumé : La porte de la capitale d’OutreMonde, Ambremer, amène bien des Merveilles au Paris du siècle passé : la tour Eiffel est bâtie d’un bois blanc qui chante à la Lune, sur les Champs-Elysées, le feuillage des arbres diffuse à la nuit une douce lumière mordorée, et les créatures féerique vivent parmi les hommes.

Alors que tout le monde ne songe qu’aux prochaines élections du Parlement des Fées, Griffont doit aider un ami soupçonné du meurtre d’un mage du Cercle Incarnat. De son côté, Isabel se trouve aux prises avec de dangereux anarchistes venus de l’OutreMonde et bien décidés à ensanglanter Paris pour se faire entendre. Mais bientôt Griffont et Isabel découvriront que ces deux affaires sont liées, et lèveront alors le voile sur un secret ancien susceptible d’ébranler le trône d’Ambremer.

Mon avis : Nous nous retrouvons donc pour clôturer cette belle aventure que nous offre Le Paris des Merveilles. J’ai été un peu triste et heureuse de finir cette série qui a été un véritable coup de coeur pour moi. L’univers et les personnages m’ont fait rêver et m’ont beaucoup inspiré. Voici donc mon avis pour ce dernier tome !

Tout d’abord, l’univers. Comme toujours, c’est un monde qui m’a impressionnée, fais rêver. J’ai adoré me balader dans l’ancien Paris, en apprendre davantage sur Ambremer et l’univers en général. L’auteur mélange tous les genres : Bit-lit, Fantasy, Steampunk afin de créer son propre genre, totalement unique. C’est assez impressionnant et inspirant. Son humour s’ajoute à une très belle plume qui nous empêche de lâcher le livre.
L’histoire est captivante, pleine de mystères. L’intrigue est complexe ainsi que très complète. L’auteur a le sens du détail, chaque chose a son importance, chaque chose a sa place même si le lecteur ne le sait pas encore. On n’est ni perdu, ni préparer à ce qui se passe, tout est dans un très bon équilibre.

J’ai été très contente de retrouver les personnages, Griffont et Isabel les premiers. C’est vraiment des personnages très attachants. Griffont m’a fait rire, il est parfait dans l’imperfection avec son mauvais caractère, son air borné et grognon, mais aussi son intelligence et sa perspicacité. Son amour pour Isabel le rend particulièrement doux et touchant. Quant à Isabel, c’est un véritable modèle pour moi ! Fidèle à elle-même avec son tempérament de feu, on espièglerie mais aussi son grand coeur en or, son intelligence également, sa débrouillardise. C’est une femme qui ne se laisse pas avoir facilement ni marcher sur les pieds. Je l’adore !
Le trio qu’elle forme avec Auguste et Lucien est aussi génial. Ils ont une relation très forte comme je l’avais fais remarqué déjà dans les deux autres tomes. Ils sont très attachés les uns aux autres, c’est un trio fidèle et soudé. Isabel a beau être la patronne, elle les traite tout de même en égal s’inquiète pour eux. Et c’est d’ailleurs réciproque. Malgré les gros airs de dur que se donne Auguste et Lucien, ils sont tout de même très attachés l’un à l’autre. Cela se confirme quand Auguste devient mort d’inquiétude quand Lucien se blesse.
J’ai aussi beaucoup apprécié Etienne ! C’est un personnage tout simplement parfait. Un parfait majordome qui sait exactement ce dont on a besoin et quand on en a besoin. Il est discret mais je trouve qu’il a son importance tout de même. Ca reste un grand soutien pour Griffont, c’est quelqu’un de fiable et de confiance. Azincourt aussi a son importance de la même manière je trouve. Derrière ses airs arrogants et princiers, il est tout de même d’une grande aide à Griffont. Il l’aide à sa manière et la situation du mage lui tient tout de même à coeur.
Un point que j’ai particulièrement apprécié dans ce livre, c’est le fait que les femmes aussi se battent. Et se battent à l’épée d’ailleurs. C’est très rare qu’on retrouve un combat d’épée entre femmes dans ce genre d’époque, c’est la touche de féminisme qui me fait très plaisir.
J’ai aussi apprécié toute l’ambiance politique du tome. Le fait qu’au final, rien n’est ni tout blanc ni tout noir, que les deux camps ont leurs torts et raisons, reflète plutôt bien la réalité je trouve. La politique est toujours nuancée. Personne n’a tout juste ou a complètement tort sur tout, chacun a ses avantages et ses inconvénients et j’ai bien aimé le retrouvé ici.

Je n’ai donc aucun point négatif quant à ce tome, hormis le fait qu’il finisse bien trop vite, bien trop tôt ! Je garde espoir en me disant que l’envie prendra peut être à l’auteur de continuer les aventures féeriques de Griffont et Isabel, et dans ce cas, comptez sur moi pour être la première à sauter dessus !

mercredi 21 septembre 2016

96, La Sixième Corde, Caroline et Benjamin Karo

« – Ouh là, mais c'est drôlement fun de voyager avec toi… La prochaine fois, je te prends une place en soute avec tes chocolats, tu nous feras moins chier. »

Couverture 96, tome 1 :  La sixième corde

Résumé : Certains matins, la vie vous laisse sacrément seul. Seul devant vos choix, avec vos doutes, face à l'avenir et, parfois pire, confrontés à votre histoire. Qu’avais-je décidé cette nuit-là ? Difficile de le dire…, mais je savais que j’avais une semaine pour évacuer douze années de mon passé, une semaine à vivre sans modération, une semaine pour préparer mon futur avec Emma. L’heure était venue de faire une valise, pleine de mes trois meilleurs amis, de Doliprane et de la bande originale du plus capital des road trips de ma vie.

Mon avis: J’ai eu la chance d’avoir été contactée par les auteurs de ce livre afin de donner mon avis sur le premier tome de cette série intitulée 96. C’est mon tout premier partenariat, j’ai été très contente et je remercie donc encore une fois les auteurs pour cette chance et cette confiance qu’ils m’ont accordés. Voyons donc voir ce que j’en ai pensé !

Tout d’abord, j’ai trouvé l’idée de base plutôt originale. En effet, avant de se marier, Emma et Arnaud décident avant tout de tirer définitivement un trait sur leur passé amoureux. Et comment le faire à votre avis ? Eh bien, en revoyant tous leurs ex-copains/ ex-copines ! Nous sommes donc plongés dans un road-trip 100 % français en compagnie d’Arnaud et de ses trois meilleurs amis.

J’ai eu un peu de mal au début à me faire à l’ambiance. J’avoue que le style d’écriture m’a un peu perturbée, étant à la fois poétique quand il s’agit de parler des relations amoureuses d’Arnaud mais aussi assez vulgaire pendant les dialogues entre les quatre amis. Mais on finit peu à peu par s’y habituer et on se prend au jeu. L’idée du changement de registre donne également une touche de réalisme et d’actualité au livre. C’est vrai qu’il ne faut pas oublier que c’est un voyage entre quatre jeunes hommes à notre époque.
Un autre point auquel j’ai eu du mal à m’habituer, c’est le trop plein d’alcool. J’ai trouvé assez stupide et sans intérêt de s’alcooliser de cette manière. Pour moi, ce n’est pas la meilleure manière de s’amuser et c’est irresponsable. Mais de nouveau, c’est une pratique assez courante de nos jours, c’est la manière la plus répandue pour s’amuser, surtout entre amis donc soit, pourquoi pas. Un point en revanche auquel je n’ai pas réussis à adhérer du tout, c’est la manière dont sont perçues les femmes. Je sais qu’actuellement, on est très centré sur le sexe et le physique, ce qui ajoute de nouveau une certaine réalité au livre, mais je trouve que ça ne donne pas une très belle image de la femme. Toutes les ex-copines d’Arnaud ont un soucis, même Charlotte qui, au final, est celle qui ne lui a jamais rien fait. On la perçoit comme une femme assez bizarre qui met mal à l’aise. Ses autres ex-compagnes ont toutes un gros défaut qui font d’elles soit une sorte de bourreau qui aurait largué Arnaud sans états d’âme, soit une fille trop chiante qui l’aurait fait fuir. Je trouve donc cela un peu dommage, j’aurais aimé qu’on montre une relation où les sentiments se seraient atténuer au fur et à mesure, une relation où aucun des deux n’étaient vraiment fautifs. Mais bon, après ce n’est pas non plus une critique de la femme et les personnages ne sont pas nuls. Je vais d’ailleurs détailler mon avis sur chacune des jeunes femmes.
Tout d’abord Charlotte. Je l’ai donc trouvé un peu ambivalente. D’un côté c’est une jeune femme super timide qui semble renfermée sur elle-même, et puis d’un coup elle devient une femme totalement enflammée qui saute sur Arnaud sans préambule. C’est donc assez surprenant ce changement de personnalité, je ne savais pas trop quoi en penser du coup, c’est un personnage qui m’a laisser un peu perplexe.
Ensuite il y a Myriam. Je l’ai plutôt bien aimé, c’est une grande femme forte et indépendante, assez impressionnante voire intimidante. Par contre, j’ai trouvé que la manière dont ils se sont quittés n’était pas très classe de sa part (m’enfin d’un côté, quelle idée de la part d’Arnaud d’être allé jouer avec ses potes en pleins rendez-vous…).
Vient ensuite Marine. C’est un personnage que je n’ai pas aimé, je n’ai pas réussis à m’attacher à elle d’une quelconque manière et je pense que c’est ce que les auteurs ont tenté de faire ressentir donc c’est bien joué de ce côté là. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé le fait qu’Arnaud lui dise enfin ce qu’il pense d’elle et ce qu’il a sur le coeur. Je n’en dis pas plus, il va falloir lire pour en savoir davantage !
Pour moi, l’histoire la plus importante et la rencontre la plus « touchante » est celle qu’il a eu avec Amandine. C’était sa plus longue relation et ils ont eu une rupture qu’il n’a jamais vraiment compris je pense. On sent qu’ils ont un lien assez particulier tous les deux, quand on compare avec les autres femmes. J’ai trouvé un peu dommage qu’ils ne discutent pas plus que cela, c’était la rencontre la plus brève alors que, à mon avis, ça aurait du être la plus longue. J’aurais aimé en savoir un peu plus pour le coup.
Vient enfin Eléonore, la dernière de la liste. C’est un personnage assez intéressant même si j’ai trouvé qu’Arnaud n’a pas été correct avec elle. Elle passe pour une jeune femme chiante, sans goût vestimentaire ou autre. Il la rabaisse constamment sauf pour ce qui est de leurs nuits passées ensemble. Pour lui, elle ne servait limite qu’à cela, elle n’était supportable que dans ces moments là et je trouve que c’est vraiment pas une façon correcte de traiter une personne. J’ai donc été très déçu par le personnage d’Arnaud pour cela.

Emma, qui est pourtant l’amour de sa vie et qui semble donc la plus appréciable, n’est pas celle que j’ai préféré. L’entourage d’Arnaud la trouve pas très loquasse, mais moi c’est surtout le fait qu’elle me donne l’impression de ne pas se livrer à Arnaud, d’être un peu taciturne. Mais d’un autre côté, elle n’a pas été assez présente pour que je m’avance davantage à son sujet. J’attendrais donc le prochain tome pour vous en dire plus.
Par contre, j’ai bien aimé Jana, mais je ne peux pas vous en dire plus, je vous laisse découvrir pourquoi en lisant le livre !
Le personnage féminin que j’ai préféré, c’est Alice. C’est une femme belle, intelligente, qui a réussi dans la vie mais surtout, c’est une femme très simple. Elle est heureuse de les retrouver, elle s’intéresse à tout le monde, c’est quelqu’un de très naturelle. Et je la trouve magnifique dans sa simplicité. Elle n’en fait pas trop, elle ne paraît pas bizarre ni rien. Les quatre amis l’adorent tous de manière unanime, c’est assez drôle et touchant à lire. J’espère donc vraiment la retrouver dans le prochain tome !

Venons en donc à ces quatre jeunes hommes en question justement.
Tout d’abord, il y a Vincent. C’est un personnage assez drôle, un jeune homme qui arrive à se faire de l’argent assez facilement et qui ne va pas y réfléchir à deux fois avant de le dépenser dans à peu près tous les plaisirs qu’il est capable de s’offrir. C’est quelqu’un qui vit la vie à fond et de manière totalement insouciante. C’est assez rare que ce genre de personne s’en sorte aussi facilement et surtout pour un long moment. Son succès auprès des femmes se rajoute au stéréotype du bad boy plein aux as. Mais je trouve malheureusement qu’il se comporte vraiment pas de manière correcte avec elle, et le fait qu’il ai du succès fait passer le message qu’il suffit d’être un homme froid, insensible pour séduire les femmes, qu’elles aiment qu’on les « maltraitent » de la sorte et je ne suis pas d’accord avec cette idée là. Mais cette vision est un peu nuancée avec certains événements et révélations de la fin et dont je ne peux pas vous en dire plus que cela. C'est donc un personnage plutôt attachant et drôle ainsi qu’un ami fidèle.
Celui dont j’ai eu du mal à m’attacher au début, c’est Eni. Ce n’est pas un mauvais personnage, bien au contraire, j’aime beaucoup sa personnalité et c’est d’ailleurs le plus correct avec les femmes des quatre (en dehors d’Arnaud mais comme il est en couple, on ne peut pas vraiment comparé). Alors certes, il a des « coups d’un soir » mais il ne promet pas non plus une suite à ses partenaires donc je trouve que pour le coup, il se comporte mieux que Vincent. Mais c'est vrai qu'il est un peu taciturne, un peu en retrait comparé aux trois autres. De manière générale, c’est quelqu’un d’assez responsable et d’un tempérament assez calme. Et justement, j’ai du coup beaucoup apprécié le fait que ce soit lui qui ai du mal à gérer son argent, le petit savant fou de la bande avec ses idées complètement tirées par les cheveux. C’est une ambivalence assez drôle à observer et c’est ce que j’ai apprécié chez ce personnage.
Vient ensuite Romain. Le romantique de la bande, la petite fleur bleue du groupe. C’est un personnage très attachant, ça doit être celui qui m’a inspiré le plus de sympathie dans la bande de quatre. Sa vie amoureuse est la plus chaotique, il n’a vraiment pas de chance alors que c’est lui qui fait le plus d’efforts pour être correct. C’est du coup cela que je n’ai donc pas non plus apprécié, c’est-à-dire le fait que celui qui tombe réellement amoureux, celui qui fait des efforts et qui se comporte bien avec les femmes, c’est celui qui a tout faux, qui se fait larguer à chaque fois. Je trouve cela un peu dommage que l’on fasse passer ce message qui n’est pas forcément vrai. Mais cela mis de côté, c’est un personnage assez drôle, celui à qui on aime bien faire des blagues, le coeur de la bande. J’ai beaucoup aimé ce personnage.
Et enfin, nous avons notre personnage principal : Arnaud. De manière générale, je me suis plutôt attaché à lui, c’est un personnage assez drôle et gentil, ce n’est pas une mauvaise personne. Mais il m’a souvent déçu par rapport à ses anciennes copines, je l’ai trouvé parfois injuste voire méchant. Mais on ne peut pas nier le fait qu’il les a toutes chacune aimer. Il est toujours partit une fois qu’il a comprit qu’il ne ressentait rien pour elles et ça c’est un point qu’il ne faut pas négliger. C’est aussi un ami fidèle et aimant. On voit bien qu’il tient à ses trois meilleurs amis, qu’importe ce qui arrive, ce qu’ils disent. C’est les personnes les plus importantes pour lui et il fait des efforts pour les garder. C’est d’ailleurs assez rare de voir une amitié aussi belle entre quatre hommes dans les livres en général alors que ce genre d’amitiés existent pourtant dans la réalité. Je les ai trouvé vraiment touchants.

Pour conclure, c’était donc une assez belle découverte, avec certes des points sur lesquelles je ne suis pas d’accord mais tout de même assez fidèle à la réalité de notre vie actuelle (richesse excessive mise à part!). C’était une agréable lecture d’une histoire qui nous plonge dans un beau road trip en France et qui nous offre une très belle histoire d’amitié. Hâte de découvrir la suite !

jeudi 15 septembre 2016

Présentation de ma Lecture en cours

 Richard III
de William Shakespeare

Couverture Richard III, Roméo et Juliette, Hamlet
Titre; Richard III/ Roméo et Juliette/ Hamlet
Auteur: William Shakespeare
Maison d'Edition: GF Flammarion


Après avoir assassiné son frère et ses neveux pour accéder au trône, Richard III règne par la terreur, multipliant les infamies et les crimes.

Présentation de ma Lecture en cours

Harry Potter à l’école des sorciers
de J.K. Rowling

Couverture : Harry Potter, Tome 1 : Harry Potter à l'école des sorciers
Titre: Harry Potter à l'école des sorciers
Auteur: J.K. Rowling
Maison d'Edition: Folio Junior
Date de sortie: 16 Novembre 1998

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, la célèbre école de sorcellerie où une place l'attend depuis toujours. Voler sur des balais, jeter des sorts, combattre les Trolls : Harry Potter se révèle un sorcier vraiment doué. Mais quel mystère entoure donc sa naissance et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom ?

lundi 5 septembre 2016

C'est Lundi ! Que Lisez-vous ?

Hello les amis !


Comment allez-vous en ce premier lundi de cours pour la plupart ? Cela se passe bien ?
Pour ma part, j’ai du faire mon inscription pédagogique à la fac et disons que les inscriptions en ligne, c’est pas le top. Mais bon, on verra bien ce que cela donne !


Cela fait un petit moment que je n’ai pas poster de Lundi Lecture, vous m’en excusez, j’avoue ne pas avoir trouvé le temps avec le boulot. Mais maintenant je devrai être plus ponctuelle !
Côté lecture, j’ai lus hier Lettre à Ménécée d’Epicure que je recommande vivement, notamment à ceux qui sont en Terminale cette année (surtout aux L!). C’est un très bon (et très court) bouquin de philosophie. Je vous en ferez la chronique cette semaine si tout va bien. Du coup là je suis en pleine lecture des Fleurs du Mal de Baudelaire que j’adore toujours autant !



Et vous, que lisez-vous ?