mardi 31 mai 2016

Zombie Apocalypse TAG

Le principe du Zombie Apocalypse Tag :


Sélectionner 5 livres de sa bibliothèque, prendre le premier et l’ouvrir au hasard, relever le premier personnage qui y est cité. On recommence à nouveau avec le même livre pour y trouver un second personnage. Puis on fait la même chose avec les 4 autres livres. Enfin, on répond aux 10 questions.

Les Volontaires pour les 74ème Zombie Games sont :
The Hunger Games, L’Embrasement de Suzanne Collins
Mercy Thompson de Patricia Briggs
La Sélection, l’Elue de Kiera Cass
The Revolution of Ivy d’Amy Engel
Let The Sky Fall de Shanon Messenger

1/ La première personne à mourir :
The Hunger Games : Gale. Ca ne me dérange pas plus que cela.
       
2/ Celui que je sacrifie pour sauver ma vie :
The Hunger Games : Flavius. Désolée pour lui, mais bon, ce n’est pas l’un de mes personnages préférés donc ça va.

3/ Celui qui se transforme en zombie en premier : 
Mercy Thompson : Christy. Cool ! On va pouvoir lui mettre une balle dans la tête en toute légitimité !

4/ Celui qui me sacrifie pour sauver sa vie :
            Mercy Thompson : Adam. J’avoue que je le prends un peu mal… Mais bon, je peux comprendre.

 5/ L’imbécile de l’équipe :
            La Sélection : Silvia. Je n’aurais pas imaginé cela mais bon, après tout.

6/ Le cerveau de l’équipe :
            La Sélection : America. Cool ! Ça devrait aller alors, elle finit toujours par s’en sortir.
7/ Le médecin de l’équipe :
The Revolution of Ivy: Caleb. Bon ça devrait le faire alors !

8/ L’expert en armes de l’équipe :
The Revolution of Ivy: Bishop. Ça, j’ai du mal à y croire…

 9/ Le bagarreur de l’équipe :
Let the Sky Fall: Audra. Ça en revanche, ça ne m’étonne pas du tout !

10/ Et enfin notre capitaine d’équipe :
Let The Sky Fall : Vane. Décidément, il est fait pour diriger lui !


Voilà c’est fini ! N’hésitez pas à me proposer votre équipe !

Bilan du mois de Mai

Bilan du mois de…
Mai !
 


PARUTIONS :

3 Mai: The Trials Of Apollo de Rick Riordan (VF) Editions Disney-Hyperion Anglaise

12 Mai : La Sélection, Tome 5 : La Couronne de Kiera Cass (VF )Editions Robert Laffont Collection R The Memory Book de Lara Avery (VF) Editions Lumen

19 Mai: Ma Raison de vivre, Tome 3: Ma raison de respirer de Rebecca Donovan (VF) Editions Pocket Jeunesse

20 Mai: Mercy Thompson : Ombres Mouvantes de Patricia Briggs (VF/ Format Poche) Editions Bragelonne

25 Mai: Red Rising, Tome 3: Morning Star de Pierce Brown (VF) Editions Hachette Jeunesse

ACQUISITIONS:

Let the Sky Fall de Shanon Messenger

LECTURES :

Alpha et Oméga : Entre Chien et Loup, Patricia Briggs
Cinna, Corneille
Othello, Shakespeare
Le Roi Lear, Shakespeare
Starters, Lissa Price
Enders, Lissa Price
Let The Sky Fall, Shanon Messenger

CHRONIQUES :


lundi 30 mai 2016

The Scorpion Rules, Erin Bow

« Greta, un grand sage nommé Bip Bip m'a un jour appris une chose essentielle : tu peux courir dans le vide et ne pas tomber. Il suffit de ne jamais regarder vers le bas. » Talis

Couverture de The scorpion rules

Résumé : La première règle, pour éviter la guerre ? En faire une affaire personnelle… Très personnelle.

Duchesse de Halifax, princesse de la Confédération panpolaire, mais surtout… otage. Je m’appelle Greta Stuart, et ma vie ne tient qu’à un fil. Il y a quatre cents ans, une série de terribles conflits liés au changement climatique a ravagé la planète : guerres, famines, inondations, exodes… Débordées, les autorités ont fait appel à une intelligence artificielle omnisciente pour tenter de mettre un terme au massacre. Mais Talis – c’est son nom – a vite pris son indépendance et le contrôle du monde. Désormais, il garde en otages les fils et filles des grands dirigeants de la planète. À la première déclaration de guerre, les héritiers des deux camps concernés sont froidement exécutés.

Il me reste seize mois à tenir, seize mois avant d’avoir dix-huit ans et de pouvoir quitter le Préceptorat où je suis prisonnière depuis l’âge de cinq ans. Mais l’arrivée d’un nouveau pensionnaire, venu du pays voisin du mien, va tout changer. Elián, qui ne cesse de défier Talis, de mépriser les règles qui régissent notre existence, met nos vies à tous en danger. Malgré tout, son esprit de révolte est contagieux. La résistance serait-elle possible ? Car nous le savons tous : le pays natal d’Elián va forcément finir par déclarer la guerre au mien…

Mon avis : A sa sortie, The Scorpion Rules a fait beaucoup de bruit. J’ai été attiré par le concept et en le voyant à la Fnac, je me suis dis pourquoi pas ! Voici donc ce que j’en ai pensé.

Tout d’abord, j’ai pas mal aimé l’univers. Un monde post apocalyptique où une I.A. reprend le contrôle des hommes parce qu’ils ne sont pas foutus de vivre en paix tous ensemble. Cette idée me rappelant la série (et livres) The 100 que j’aime beaucoup, j’ai été pas mal emballée. L’idée selon laquelle les hommes ne savent que s’entretuer et détruire la Terre, qu’il faudrait quelque chose au dessus d’eux pour préserver la paix est un concept que j’aime beaucoup. Malheureusement, je trouve que le concept a été un peu mal exploité. On aurait pu faire tellement de choses avec cette idée de prise d’otage des héritiers ou d’interdiction de déclarer la guerre, là c’est prévisible, il ne se passe pas grand-chose d’intéressant et on s’ennuie même un peu à un certain moment du livre. Le fait également que Greta devienne une I.A. est un peu prévisible à un certain moment donné du livre mais ça reste assez intéressant comme approche pour la suite. Mais par contre, pour moi, la conversion est très flou, on ne comprend pas grand-chose, c’est assez mal décrit et c’est dommage.
De manière générale, j’ai trouvé le style un peu spécial. Sans doute à cause du fait que ce soit du point de vue de Greta et que c’est un personnage que je n’ai pas apprécié mais je n’ai pas été à l’aise dans ma lecture. Il y a pas mal de répétition, par exemple, on insiste énormément sur la royauté de Greta et la « divinité » de Xie que s’en est lourd à force.
D’ailleurs, je n’ai vraiment pas apprécié Greta. Je l’ai trouvé froide, hautaine. Elle ne fait pas attention aux gens qui l’entoure, elle n’est centrée que sur elle-même, ce qui, je pense, peut poser problème à un futur dirigeant. On a beau être de son point de vue, j’ai tout de même ressentis une certaine distance entre elle et moi, ce qui est plutôt rare dans un point de vue interne et dérangeant pour le coup. Je l’ai également trouvé prévisible, aucune de ses paroles ni actions ne m’ont surpris et elle m’est totalement indifférente pour le coup. En revanche, j’ai bien aimé Elian au début. Son côté bad boy rebelle est assez drôle, mais il en fait parfois un peu trop et ça gâche un peu son charme. J’aime beaucoup sa différence par rapport aux autres otages. On sent qu’il n’est pas de « sang royal », qu’il ne se laisse pas faire. Pour moi, c’est le personnage le plus humain du livre. Il est impulsif, une vraie tête brûlée qui se laisse aller à ses émotions et c’est là la différence. On ne voit pas beaucoup les émotions des autres personnages (sans doute parce que Greta n’y fait pas attention) et du coup le fait qu’Elian les exprime le rend plus profond que les autres. Pour ce qui est de Xie, je suis assez mitigée. Elle est assez difficile à cerner. J’aime son côté insolent et majestueux mais c’est parfois tellement exagéré que ça en gâche le personnage. Je pense que l’auteure a un peu de mal à trouvé le bon équilibre. Par contre, j’ai adoré Talis ! Tout dans ce personnage me plaît. Le fait que ce soit une I.A. avec de l’humour, de l’insolence est une super bonne idée. Une I.A. masculin dans un corps de femme est aussi une idée géniale et c’est super bien mis en scène. Le travail de ce personnage est impressionnant, j’ai vraiment hâte d’en savoir plus sur lui.
Un autre point que j’ai beaucoup aimé, c’est l’originalité du triangle amoureux. Autant je m’attendais à un amour entre Elian et Greta mais je n’aurais jamais imaginé un triangle amoureux avec Xie ! Je trouve ça très bien fait en plus, le fait que ce qui gêne le plus Greta c’est le fait qu’elle aime deux personnes en même temps et non que l’une soit une femme et l’autre un homme.
J’ai donc été très mitigée concernant ce livre, d’un côté j’ai beaucoup aimé le concept et l’univers mais d’un côté la plupart des personnages et l’intrigue sont mal exploités ce qui est dommage. J’attends d’avoir le second tome entre les mains afin de voir si l’auteure nous réserve une surprise ! 

C'est Lundi ! Que Lisez-vous ?

Hello !

Comment allez-vous ? Moi tout va super, mon chat a accouché ! Ses petits sont trop chou !

Côté lecture, j’ai terminé Let The Sky Fall de Shanon Messenger que j’ai adoré, c’est un gros coup de cœur. Du coup je reprend Shakespeare et je vais commencé Macbeth !

Et vous, que lisez-vous ?


samedi 28 mai 2016

Présentation de ma Lecture en cours

Let The Sky Fall
de Shanon Messenger

Couverture de Let The Sky Fall, tome 1 : Let The Sky Fall

Personne ne s'explique que Vane Weston ait pu survivre, enfant, à l'ouragan qui a tué ses parents. À son réveil, étendu parmi les débris laissés par le passage de la tempête, il n'avait pas le moindre souvenir de son passé – à l'exception du beau visage d'une fillette ballotée par les vents. Malgré les années qui passent, elle rend de temps en temps visite en rêve au jeune homme, qui s'accroche à l'espoir qu'elle ne soit pas qu'un fantôme. Il ne croit pas si bien dire. L'inconnue, Audra, est un être de chair et de sang, mais elle n'a rien d'humain. C'est une sylphe, une créature liée au vent, qu'elle sait manipuler pour voler dans les airs, transmettre des messages ou livrer bataille. Sa mission ? Le protéger. Malheureusement, l'histoire se répète : une maladresse et Audra révèle à leur pire ennemi l'existence de Vane. Celle qui vient peut-être de causer sa mort est aussi son seul espoir de survie : le jeune homme n'a que quelques jours pour comprendre qui il est vraiment ou c'est la mort qui l'attend. Les nuages s'amassent à l'horizon, et un vent mauvais balaie les sables du désert... Survivront-ils à l'orage qui se lève à l'horizon ? Retrouvez la patte unique de Shannon Messenger, de dialogues malicieux en scènes d'affrontements homériques, pour une histoire fantastique où brille une fois encore son immense inventivité.

Bilbo le Hobbit, J.R.R. Tolkien

« Si un plus grand nombre d'entre nous préférait la nourriture, la gaieté et les chansons aux entassements d'or, le monde serait plus rempli de joie. »

Couverture de Bilbo le Hobbit

Résumé : Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible et sans histoire. Son quotidien est bouleversé un beau jour, lorsque Gandalf le magicien et treize nains barbus l’entraînent dans un voyage périlleux. C’est le début d’une grande aventure, d’une fantastique quête au trésor semée d’embûches et d’épreuves, qui mènera Bilbo jusqu’à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug…


Mon avis :

Étant une grande fan des films Le Seigneur des Anneaux je ne pouvais pas passé à côté des livres. Mais comme j’ai également vus Le Hobbit, je me suis dis que j’allais commencé par le tout début ! Surtout que j’ai craqué pour l’édition collector avec, en plus du livre, la carte de Thorin et de Bilbo en marque page !

Étonnement, la chose qui m’a tout d’abord marqué dans ce livre, fut le style d’écriture. Je savais que cela allait être un ancien style mais je ne m’attendais pas du tout à ce que lauteur intervienne dans le récit et encore moins avec autant d’humour ! Je comprend maintenant pourquoi il y a autant de livre de Fantasy écrit dans ce style là. J’ai donc beaucoup aimé le style et l’humour même si on sent que c’est d’une autre époque, ça ne m’a pas empêcher de bien rire !
L’univers est toujours aussi magnifique que dans les films. Les paysages sont là, et en mieux, car on a l’impression de voyager avec eux, on a l’impression de traverser les forêts, les rivières en leur compagnie, d’être plongé dans le noir avec eux sans rien voir de ce qui nous entoure. J’ai vraiment trouvé ça magique, Tolkien joue bien sur les sens.
Une autre chose qui m’a surprise est le fait que les elfes sont beaucoup plus joyeux que dans les films. Ils sont moins sombres que ce que l’adaptation laisse penser. Ils ont toujours une certaine prestance mais on dirait des sortes de nymphes et je les trouve donc plus drôles.
J’ai beaucoup aimé Bilbo. Il a une véritable évolution du personnage à travers le voyage. Il passe du plus nul de la bande, le petit hobbit qui n’est jamais sorti de son trou, ne s’est jamais sali ni rien, au personne le plus débrouillard et intelligent de la compagnie. Il apporte une toute nouvelle vision, une nouvelle façon de faire, de penser au groupe et c’est ce qui les aide à avancer. C’est un retournement de situation assez intéressant à observer et on s’en rend bien compte dans le livre. Le petit étranger qui apporte des ressources au groupe, c’était la pièce manquante.
Par contre, les nains ne sont pas très reconnaissants au début. Ils sont plutôt septiques à son utilité dans cette aventure et ils ont du mal à le remercier de les avoir sauver à plusieurs reprises. D’ailleurs, ils ne cessent de lui en demandé de plus en plus au fur et à mesure. Mais d’un côté, cela nous permet de connaître la vraie nature des nains que Tolkien a créé. Ce qui est dommage, c’est que mis à part Thorin qui est le chef, Kili et Fili qui sont les éclaireurs et Balïn qui est le guetteur et qui est celui qui apprécie le plus Bilbo, on ne discerne pas les autres nains les uns des autres. Ils sont presque tout le temps cités comme « les nains », « la compagnie » et ainsi de suite, on n’a pas d’aperçue de la personnalité de chacun. Les nains sont avant tout vu comme un groupe qui représente le peuple nain mais pas plus. Or ça aurait été intéressant de voir les différentes personnalités de chaque nains. Je ferais la même remarque pour tous les elfes que l’on rencontre. Ils sont presque tous décrits de la même manière, on a presque pas de différenciation et c’est dommage. Après je pense que comme c’est une sorte de conte, un récit de voyage, on peut comprendre qu’il n’y ai pas plus de personnages approfondis. J’ai aussi été déçue de ne pas voir beaucoup Gandalf, on ne comprend pas trop pourquoi il part et revient sans cesse, c’est assez étrange. Il a beau expliquer qu’il a des choses à régler de son côté, je pense tout de même que, quand on commence une aventure, c’est un peu compliquer d’en poursuivre une autre en même temps. Mais bon, c’est Gandalf après tout, il est capable de tout ! Et je pense également que c’est pour mettre un peu les nains dans des situations difficiles. Je doute qu’ils auraient eu autant de problèmes si le magicien les avait accompagné tout du long.
J’ai d’ailleurs trouvé que les différents obstacles qu’ils ont eu a faire face étaient vraiment pas mal. J’ai bien aimé les moments chez les elfes, la fuite de chez les goblins, la rencontre avec Beorn l’homme ours, le peuple de Ravenhill… Par contre, j’ai trouvé le récit du voyage beaucoup trop long par rapport à la fin. Ils passent tout le livre sur la route avec pour unique but de tuer le dragon et de reprendre leur cité et arrivés là-bas, en l’espace de quelques chapitres, ils tuent le dragon, reprennent la cité, déclenchent la Bataille des Cinq Armées et Biblo rentre chez lui. C’est très inégal comme découpage et je trouve que c’est dommage. Le grand méchant Smaug est vaincu beaucoup trop vite à mon goût et ça se précipite sur la fin. Je pense que Tolkien voulait donner plus d’importance au voyage plutôt qu’au but, mais bon, tout de même.
Mais de manière générale, ça reste un très bel univers, un très beau récit qui nous fait voyager d’une manière assez exceptionnelle. Vivement que je me plonge dans Le Seigneur des Anneaux !

« - Qu'entendez-vous par là ? dit-il. Me souhaitez-vous le bonjour ou constatez-vous que c'est une bonne journée, que je le veuille ou non, ou que vous vous sentez bien ce matin, ou encore que c'est une journée où il faut être bon ? »

vendredi 27 mai 2016

Forget Tomorrow, Pintip Dunn

"Les souvenirs peuvent s'avérer dévastateurs. S'ils donnent un aperçu, vivant et réaliste, du futur, ils ne fournissent ni contexte, ni moyen de les interpréter. De simples faits, voilà avec quoi on se retrouve, sans savoir comment se défendre ou se justifier."

Couverture de Forget tomorrow

Résumé : Imaginez un monde où votre avenir a déjà été fixé… par votre futur moi !

Callie vient d’avoir dix-sept ans et, comme tous ses camarades de classe, attend avec impatience le précieux « souvenir », envoyé par son moi futur, qui l’aidera à se glisser dans la peau de la femme qu’elle est destinée à devenir. Athlète de haut niveau… Scientifique de renom… Politique de premier plan… Ou, dans le cas de Callie, tueuse.

Car dans son rêve, elle se voit assassiner Jessa, sa jeune sœur adorée… qu’elle passe pourtant ses journées à protéger des autorités, car l’enfant a le pouvoir caché de prédire l’avenir proche ! Avant même de comprendre ce qui lui arrive, Callie est arrêtée et internée dans les Limbes – une prison réservée à tous ceux qui sont destinés à enfreindre la loi. Avec l’aide inattendue de Logan, un vieil ami qui a cessé, cinq ans auparavant, de lui parler du jour au lendemain, elle va tenter de déclencher une série d’événements capables d’altérer son destin.

Lorsque l’avenir semble tout tracé, le combat est-il perdu d’avance ? Dans la veine de Minority Report, Forget Tomorrow est le premier tome d’une dystopie haletante, dont l’héroïne va devoir trouver un moyen infaillible de protéger sa sœur de la plus grande des menaces : elle-même…

Mon avis :

La première chose qui m’a attiré dans Forget Tomorrow a été sa couverture. Je l’ai trouvé magnifique avec sa couleur vert eau, son oiseau noir et les plumes à chaque début de chapitre. L’idée de destin me tentant bien, j’ai cédé et je l’ai acheté. Eh bien, je ne l’ai pas regretter !

Tout d’abord l’univers : je l’ai trouvé très bien, complet même s’il était parfois un peu compliqué à comprendre. On nous apprend peu à peu comment fonctionne le système grâce à Callie. L’intrigue de manière générale était intéressante, parfois un peu trop confuse, j’ai eu un peu de mal à suivre à certains moments mais malgré cela, le fil de l’histoire reste logique et cohérent.
La question principale du livre « est ce qu’on peut aller contre son destin ?» est une bonne idée, j’aime beaucoup le thème. Surtout qu’on n’a pas de véritable réponse non plus, ce qui donne un côté philosophique au livre que j’adore. Chacun se fait sa propre idée du destin, chacun y voit son propre message et je trouve ça cool. Personnellement, je trouve que Callie a montré que l’on pouvait créer son propre destin même quand cela paraît impossible, que tout nous pousse vers l’inévitable. L’homme est capable de se forger son propre avenir quelque soit les obstacles.
D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé le personnage de Callie. Elle est parfois un peu niaise mais elle est tout de même très humaine. C’est une jeune fille tout ce qu’il y a de plus banale qui est en quelque sorte tombée sur un mauvais avenir. Mais elle déborde tellement d’amour pour sa famille qu’elle est prête à tout pour contrer son destin. Un point en particulier qui a fait que je l’ai beaucoup aimé est sa jalousie. Elle est jalouse de sa petite sœur qui nécessite plus d’attention qu’elle et cette touche de jalousie, qui n’entache en rien son amour pour sa sœur et le reste de sa famille, la rend plus profonde que la plupart des personnages principaux que j’ai connus. J’aime la simplicité et les défauts de ce personnage, on dirait une vraie personne et je trouve ça juste génial.
J’ai également adoré Logan ! C’est quelqu’un de fondamentalement bon, qui ne pense qu’au bien être des autres et qui ne cherche qu’à les aider et les sauver. Pourtant, il n’arrive pas à se pardonner une seule et unique erreur de sa part. Le fait que tous les personnages craint le futur tandis que lui est tourné vers le passé le rend vraiment unique. J’aime aussi beaucoup son côté nageur, c’est assez rare à trouvé dans les livres des gens qui aiment nager et il arrive à nous transmettre sa passion, j’adore. Le fait qu’il soit possessif envers Callie est mignon et entache un peu sa personnalité presque parfaite pour en faire un vrai humain.
De manière générale, je trouve que l’auteure a fait un très beau travail avec ses personnages. Ils ont chacun une personnalité qui leur est propre, des défauts et des qualités et surtout, leur démons propres. Les meilleurs exemples sont Angela et Zed qui ont un cœur d’or mais sont torturés par leur souvenir futur qui les empêche de vivre pleinement leur vie. En revanche, je n’ai pas beaucoup aimé Mickey que j’ai trouvé arrogant et égoïste. J’ai aussi eu un peu de mal à apprécier la mère de Callie mais elle se rattrape plutôt bien sur la fin du livre et ça me fait plaisir. Elle nous surprend en bien et j’ai hâte d’en apprendre plus sur elle.
Un autre beau travail que l’auteure a fait, c’est les différentes relations. On a une relation pleine de dualité au sein de la famille de Callie, qui est partagée entre sa jalousie, son envie de prouver ce qu’elle vaut et son amour infini pour eux, son désir de protéger sa petite sœur qu’elle aime plus que tout. Celle entre Callie et Logan est assez triste je trouve et pleine de fatalité. A chaque fois, un gouffre les sépare. Le passé de Logan d’un côté et l’avenir de Callie de l’autre. Ca ne les empêche pourtant pas de s’aimer et cela depuis l’enfance. Je les trouve adorable. Un autre couple triste est Mickey et Angela. On sait qu’ils s’aiment, qu’ils sont faits l’un pour l’autre mais Angela refuse de se marier à lui à cause de son souvenir futur. Je trouve cela super dommage même si c’est assez compréhensible.
Un petit point qui m’a dérangé est le fait qu’on oblige les filles (et les garçons je pense aussi du coup) à réalisé leur souvenir futur. Certes, c’est pour préserver le bon fonctionnement du souvenir futur et avoir une raison valable de les emprisonner mais je trouve cela tout de même glauque.

Par contre, le fait que Callie peut manipuler ses souvenirs, je trouve cela énorme. Je n’avais jamais pensé à cela comme pouvoir et je trouve que c’est super original (et pour le coup, très efficace pour elle). Mais de manière générale, je n’ai pas trop compris à quoi sert les pouvoirs dans ce système même si je peux comprendre que celui de la petite sœur de Callie est une menace au système des souvenirs futurs. J’ai vraiment hâte de voir le second tome,j’aimerais beaucoup en apprendre plus sur cet univers.

"Si seulement je pouvais vivre dans un monde où l'amour triomphe toujours ! Peut-être est-ce un privilège auquel nous ne pouvons plus prétendre, depuis l'avènement de l'Essor Technologique... En bâtissant un monde sur des visions du futur, nous avons renoncé à nos rêves. Perdue la passion, aussi, celle qui brûle au fond des âmes, entretenue par les désirs et l'infinité des possibles."

jeudi 26 mai 2016

Présentation de ma Lecture en cours

Enders
de Lissa Price

Couverture Starters, tome 2 : Enders

MESSAGE SPÉCIAL DU PDG DE PRIME DESTINATIONS À L’ATTENTION DES STARTERS :

LA LOCATION DE VOS CORPS A ÉTÉ INTERROMPUE.
MAIS N’OUBLIEZ PAS,
JE CONTRÔLE TOUJOURS VOTRE ESPRIT.

Je peux voir à travers vos yeux.
Vous forcer à dire ce que je veux.
Vous pousser à entrer dans n’importe quel lieu.

Alors, juste un petit conseil : ne faites confiance à personne, même pas à vous-même !

VOTRE VIE M’APPARTIENT.

mercredi 25 mai 2016

Le Feu Secret, C.J. Daugherty et Carina Rozenfeld

« Le moment est venu de commencer ta nouvelle vie, de combattre le mal et de sauver le monde. N'oublie pas ta brosse à dents. »

Couverture de Le Feu Secret, Tome 1

Résumé :

Une guerre contre le destin.
Une course contre le temps.

Taylor Montclair, une fille tout ce qu'il y a de plus normal, mène une vie sans histoire dans la petite ville de Woodbury, en Angleterre. Sacha Winters, un ténébreux garçon nimbé de mystère, habite à Paris.
Alors que Taylor est impatiente d'intégrer l'université d'Oxford, Sacha, lui, se contrefiche des études... et pour cause : il connaît la date exacte de sa mort, et celle-ci approche à grands pas.
La mort de Sacha entraînera la réalisation d'une prophétie ancestrale qui plongera le monde dans le chaos.
Taylor est la seule qui puisse le sauver. Mais ni elle ni lui ne le savent : ils ne se sont jamais rencontrés.
Une mer et plusieurs centaines de kilomètres les séparent. Des puissances démoniaques sont prêtes à tout pour empêcher leur alliance. Ils ont huit semaines pour se trouver et vaincre le destin.

Mon avis :

J’ai acheté le Feu Secret à l’occasion du Livre Paris 2016, où j’ai pus me le faire dédicacer par les deux auteurs. La chose qui m’a en premier attiré, à été la couverture, j’ai reconnus les signes du zodiaque et la quatrième de couverture m’a plu alors je me suis lancée. Je n’avais pas spécialement d’attentes à son propos mais je suis tout de même surprise et contente de ma lecture.
Taylor, le premier personnage principal, est un personnage que j’ai beaucoup apprécié. Ce n’est pas dans mon habitude d’aimer ce genre de personnage mais je me suis étonnement plutôt bien attachée à elle. C’est une personne mature et mignonne à la fois, j’aime beaucoup son caractère. Elle n’en fait pas trop ni pas assez, elle agit et pense de manière tout à fait réaliste et casse le type de cliché de la jeune fille parfaite et populaire dans lequel elle pourrait tomber.
Mais c’est Sasha que j’ai le plus aimé des deux. J’ai eu un vrai coup de cœur pour lui. Un petit « frenchy bad boy » par excellence ! On trouve néanmoins en lui une certaine fragilité qui m’a touché, tout comme son besoin de protéger tous ceux qu’il aime, quitte à les quitter à contre cœur.
Tous les deux font un beau petit couple, tout mignon qui fait plaisir à voir. Leur relation est un peu « cliché » on va dire mais je n’y voit pas spécialement de point négatif donc ça ne pose pas problème. Ils ont en revanche un rôle bien spécifique dans leur famille respective. En effet, tous les deux cherchent à les protéger quoiqu’il arrive. Cela retire le message patriarcal que pourrait donner Sasha étant donné que Taylor est comme lui.
Un autre point que j’ai trouvé très bien dans ce livre est le fait qu’il y a plus de personnages féminins que masculins. Vous allez me dire que c’est normal, ce sont deux femmes qui l’on écrits mais même si ce sont des femmes, ça reste tout de même assez rare. Surtout que ce sont également des femmes assez fortes. Louisa en est un bon exemple. C’est une femme un peu rebelle mais très compétente, qui a beaucoup de pouvoirs et qui s’en sert.
L’intrigue n’est pas mal, j’ai bien aimé cette histoire de malédiction, de prophétie ancienne. On ne s’attend pas à cela en lisant le résumé mais ça m’a plu. J’ai adoré l’idée de l’alchimie revisitée, je trouve ça juste énorme, tout comme le fait que l’homme qui est maudit et la femme qui doit le sauver. C’est au tour de l’homme d’être la fameuse « demoiselle en détresse » et elle qui détient tous les pouvoirs.

C’était donc un bon bouquin que j’ai aimé lire et dont j’ai hâte de me plonger dans la suite dès sa sortie ! 

lundi 23 mai 2016

C'est Lundi ! Que Lisez-vous ?

Hello !

Comment vous allez les amis ? Moi ça va impec’ ! Il ne fait pas très beau donc je peux lire tranquillement dans mon lit !
D’ailleurs j’ai dévorer Starters de Lissa Price et là j’enchaîne avec le deuxième tome, Enders.


Et vous, que lisez vous ?